2.1.5 Les soirées privés






Zoomons ici sur des témoignages d'organisateurs de soirées privés d'échanges pour parler anglais.

Les soirées privés pour parler anglais: tea-time


Principalement présentes dans les grandes villes, ces soirées sont organisées par des particuliers ou des professionnels. Avec des thèmes éclectiques et originaux, elles permettent de rencontrer des personnes de tous bords. Peut-être avez-vous déjà entendu parler des tea-time ou autres après midi à thèmes et soirées dansantes réservées aux cœurs solitaires.

Par exemple, les tea-time, sont des après-midis organisées dans un pub (ou au StarBuck) ou chez un particulier où l’on discute en français pendant une heure ou deux, puis en anglais pendant la même durée.
Il est vrai que ce ne sont pas des endroits spécifiques pour célibataires, mais c'est l'occasion de faire des rencontres dans un esprit d'échange et d'ouverture et qui sait : on ne sait jamais !
Mickael est l’un de ces organisateurs : « près de 80% des personnes qui viennent à mes tea-time sont célibataires. Cela fait 9 ans que j’organise des tea-time, une fois par semaine et entre 35 et 40 personnes sont présentes à chaque fois ». Son annonce est diffusée dans un journal gratuit et seul le numéro de téléphone est donné "je me dois d’être sélectif. Je reçois les gens dans mon appartement. L’adresse est donnée que si la personne m’est agréable. Je demande au préalable ce que recherche la personne voulant participer aux après-midi. L’ambiance est conviviale et il y a des habitués, des fidèles au rendez-vous". Si vous aimez les langues et êtes sensible aux charmes anglais, chinois, japonais ou encore espagnol et bien d’autres, ces « meeting places » sont l’idéal.


Il existe aussi des soirées organisées du même style que les tea-time. Seulement, elles se déroulent un peu plus tard dans la journée. Généralement, elles débutent vers 19-20 h. l’ambiance bilingue y est toujours présente.

Reportage au sein d'une soirée privé


Pour vous vous j’ai testé l’une de ces soirées. Domingo Barbiéry, professeur de langues, organise à son domicile des « party meaning ». Ce quinquagénaire originaire du Costa Rica, accueille tous les jeudis soirs à partir de 19h30 ses invités. Le concept est simple : des personnes bilingues se rejoignent à l’appartement. Pendant la moitié de la soirée, on ne parle qu’en anglais. Ensuite, les discussions reviennent en français pour le reste de la soirée...

19h30. Rue Beaubourg, en plein centre de Paris. Dans un immeuble, à proximité du Musée Georges Pompidou, 5ème étage, la porte s’ouvre. Dans la salle à manger, une dizaine de personnes causent, les conversations fusent. On discute des derniers évènements, on partage son avis sur un livre. Et tout çà en anglais. Of course. Dans l’assemblée, un New-Yorkais, un professeur d’anglais, une voyageuse de passage dans la capitale, des Espagnols… entre autres. « J’adore venir ici ! Dès que je suis dans la capitale, je passe ici », révèle Isabelle, le globe trotter. Comme les autres, elle a trouvé la petite annonce de cette soirée dans un magazine anglophone. Le maître des lieux arrive. Le visage souriant, il dit bonjour aux derniers convives arrivés. « Cela fait cinq ans que j’organise des party meaning. Je fais ce genre de soirées parce que j’aime rencontrer de nouvelles personnes et parler ».

20h30. Afin de profiter des derniers rayons du soleil, on s’installe dans le salon. Sur un air de jazz, les discussions reprennent. Le miroir rejette des rayonnements doux et chauds. Les amuse-gueules sont servis. Au menu : salade de légumes crus, quiches, charcuteries, accompagnés de vin et de sourires. Tout en mangeant, l’ambiance change. Naturellement, la langue française prend le dessus. Personne ne semble y faire attention. « Çà me détend beaucoup de venir chez Domingo. En plus, je peux avoir de véritables conversations en anglais », confie Catherine, professeur d’anglais au collège. De petits groupes se forment, mais ne restent pas longtemps les mêmes. Pierre –Yves, un journaliste rajoute : « l’ambiance est conviviale et il n’y a pas toujours les mêmes personnes. Çà permet de rencontrer des personnes de milieux différents ». On boit, on rit, on mange, on partage des idées, on se découvre. Des affinités se créent.

Tout le monde est sur le balcon à profiter de la fraicheur printanière. « J’ai vécu 3 ans à San –Francisco. J’aime me replonger dans ces discussions anglo-saxonnes. Et puis ici, je partage ma passion des voyages. Je fais part de mes souvenirs avec des personnes qui connaissent les mêmes endroits que moi », déclare Isabelle. Chacun raconte ses voyages. Kevin, le New-Yorkais, rajoute : « çà fait deux ans que je suis à Paris. Ces soirées me permettent d’améliorer mon français ».

22h. Les premiers départs. La soirée touche à sa fin. Tout le monde se dit au revoir et les bises généreuses affluent. Comme si on se connaissait tous depuis des années. Certains s’échangent leur coordonnées et d’autres ont du mal à s’en aller. La lune domine le ciel. Welcome in Paris.



Obtenir un crédit d'impôt immobilier avec la loi Scellier